Breen
LeBoeuf

 Breen LeBoeuf

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Breen LeBoeuf 
Aussi connu sous --  
Naissance 1949   
Carrière professionnelle Depuis 1966   

Après avoir fait partie de quelques groupes locaux dans sa région natale de North Bay, en Ontario, Breen LeBoeuf se rend à Toronto à la fin des années 60. Ayant tout juste atteint l'âge de vingt ans, il se joint bientôt au groupe Chimo avec qui il grave quelques 45 tours, dont "Quicksilver Woman" qui atteint la 87e position au palmarès de la revue RPM à l'été 1970, et un seul album. Ce premier flirt avec la célébrité est suivi d'un retour à la vie plus discrète de musicien sur la route pendant la majeure partie de la décennie soixante-dix.

En 1977, le hasard le met en contact avec les gars d'Offenbach, en tournée ontarienne pour promouvoir l'album "Never Too Tender". Au printemps suivant, alors qu'il refait la tournée alimentaire en province avec un nouveau groupe nommé Brutus, Breen LeBoeuf est invité à rencontrer les gars d'Offenbach, à nouveau de passage dans la région torontoise. Ceux-ci sont à la recherche de musiciens; Breen qui a une solide expérience de bassiste se présente en compagnie d'un guitariste du nom de Doug McCaskill et ils deviennent les nouvelles recrues de la formation québécoise. Si McCaskill déclare bientôt forfait (il est remplacé par un autre compatriote de LeBoeuf, John McGale), le bassiste demeure en poste et il y restera jusqu' à la fin du groupe.

Sur le nouvel album d'Offenbach, intitulé "Traversion", Breen chante un texte de Pierre Huet "Mes blues passent pus dans' porte" qui s'avère l'un des nouveaux succès du groupe. L'année suivante, "Traversion" remporte la Félix du Disque rock de l'année au premier gala annuel de l'ADISQ. Breen est de tous les projets du groupe: spectacle avec Vic Vogel et son big band, tournées en France, spectacles au Forum de Montréal, mésaventure avec Chuck Berry à la Place des Nations, tournée Québec Rock en compagnie de Garolou et de Zachary Richard expédition À fond d'train en tandem avec Plume Latraverse …jusqu'au Dernier show, au légendaire Forum, en novembre 1985.

Au cours d'une de ces tournées promotionnelles en France, à l'automne 1980, les musiciens d'Offenbach ont recours aux services du batteur d'April Wine, Jerry Mercer. L'épisode est relaté par Plume Latraverse dans sa chanson "Palais des glaces (sueurs froides)" et la route du batteur recroisera celle de Breen six ans plus tard. S'il ne prétend pas être une tête d'affiche au sein du groupe, le bassiste se fait à nouveau chanteur sur "Rock Bottom" ("Someone On The Line"), puis sur "Coup de foudre" ("Rock de vlours").

Suite à la dissolution du groupe, Breen participe à divers projets, s'implique dans la comédie musicale 1926 où il donne la réplique à Nanette Workman, puis forme un nouveau groupe, le Buzz Band, en compagnie de John McGale et de Jerry Mercer. Le trio se produit épisodiquement, lorsque les activités respectives de ses membres le permettent. Concurremment, Breen accompagne son ancien complice Gerry Boulet en tournée en 1989 et il se joint à l'équipe de Céline Dion, en compagnie de Claude Mégo Lemay.

La décennie quatre-vingt-dix commence en lion pour Breen LeBoeuf. En plus de l'album du Buzz Band, il coréalise son premier album en solo "De ville en aventure". Les mélodies originales de Breen sont couplées à des textes d'auteurs comme Jean Hould et Marc Bilodeau. C'est aussi à cette époque que se dessine, avec ses anciens confrères d'Offenbach, le projet d'une réédition du répertoire du groupe sous forme audionumérique. Les Coffrets "2-4-6" et "1-3-5" paraissent en 1992 et deviennent alors la plus colossale entreprise du genre au Québec. Ils le demeureront jusqu'à la parution de l'intégrale "Heureux qui comme Félix" consacrée à l'oeuvre et à l'histoire de Félix Leclerc, huit ans plus tard.

Les années qui suivent seront partagées entre la carrière personnelle et la valorisation du patrimoine d'Offenbach. L'album "L'âme nue", qui paraît en 1994, contient encore plusieurs collaborations de Marc Bilodeau, quelques-unes de Claire Mayer, de Pierre Côté, et une reprise du classique "The House Of The Rising Sun" que toute une génération de musiciens et de fans de musique ont redécouverte en plein milieu des années soixante, grâce à l'inoubliable interprétation du groupe britannique The Animals. À partir de 1995, l' oeuvre de réédition se poursuit avec la série "Les incontournables" puis la parution en format DVD du "Dernier show" d'Offenbach, une autre première dans le monde du rock québécois. On peut également voir Breen LeBoeuf interpréter la chanson "J'aurai ta peau" dans un épisode de la télésérie Omertà II.

L'album récapitulatif "Les 20 plus grands succès" d'Offenbach voit se concrétiser la première production de la nouvelle maison de disques Clé de fa, sur laquelle paraît aussi le prochain album du chanteur-bassiste "J'avance", en juin 2000. Coréalisé par Breen et son ami Mégo, celui-ci présente un éventail musical plus varié que ses albums prédents, qui va de l'acoustique "Des voix qui chantent en toi" au duo R&B "Trop peu trop tard" interprété avec Nanette Workman, en passant par la chanson titre où une section de cordes et les voix des Petits Chanteurs du Mont-Royal viennent ajouter leur coloration à cette triste histoire.

Pour consulter les textes de chansons de cet artiste.

Link: cartier love bracelet| Giuseppe Zanotti Outlet|http://www.shoesonlinebuy.com| www.portside.cccheap prom dressescheap prom dressescheap wedding dressesprom girl dressescheap wedding dressescheap prom dresses