Ensemble Anonymus

  Ensemble Anonymus

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Claude Bernatchez, Mélanie Demers, Philippe Gagné, David Jacques, Michèle Motard, Sylvain Neault

Photographie de Louise Leblanc

Carrière professionnelle Depuis 1978   

Le propos de cette formation, créée à Québec en 1978 par Claude Bernatchez et Pierre Langevin, est de rendre le répertoire musical et vocal du Moyen Âge et de la Renaissance accessible au public de notre époque. De plus, les musiciens du groupe se font un point d'honneur de présenter les mélodies de ces siècles lointains tels qu'elles pouvaient être entendues de leurs contemporains, en utilisant les même instruments qu'on pouvait entendre à l'époque: vièle, luth, saz, chalumeau, dulcimer, etc.

Un élan particulier propulse leur carrière sur le plan international à la suite de leur participation au Festival de Lanaudière en 1985. Le spectacle Li Jus de Robin et Marion du trouvère Adam de la Halle les mène ensuite à la grandeur du Québec, en Nouvelle-Angleterre et en Europe puis se mérite, l'année suivante, le prix de la meilleure mise en scène de l'Association québécoise des critiques de théâtre. Il faut dire que pour chacun de ses spectacles, l'Ensemble Anonymus allie théâtre, musique et autres attractions à la manière des jongleurs et ménestrels médiévaux.

En 1987, Anonymus entame une série de thèmes plus exotiques consacrés aux répertoires espagnols (El Llibre Vermell, El Siglo de Oro) et italien (Scaramella). L'année suivante, c'est une évocation de l'aventure du moine Saint Brandan qui est prétexte à un nouveau spectacle-concept intitulé Le Voyage de Brandan.

Après une série de concerts consacrés au chant choral et à la musique d'orgue pendant la saison 1990, intitulés Le Chant des cathédrales, les musiciens effectuent une reconnaissance du côté populaire avec Le Monde des Goliards puis le spectacle O Fortuna, créé en 1993 d'après les Carmina Burana. 1993 marque aussi l'enregistrement du DC "Llibre Vermell" chez Analekta et le début d'une importante diffusion pour la musique d'Anonymus. Ce disque est suivi de peu par "Rue des Jugleors" qui illustre la diversité de la vie musicale aux XIIe et XIVe siècles: jongleurs des fêtes populaires, ménestrels s'exécutant à la cour et goliards qui sévissent du côté de l'Université.

La deuxième manifestation des Médiévales de Québec, en 1995, fournit à Anonymus l'occasion de mettre en valeurs certains de leurs premiers enregistrements remontant au début des années quatre-vingt. "A la via!" regroupe pour l'occasion une dizaine d'interprétations du groupe et de la formation apparentée Strada. Pendant ce temps, l'Ensemble Anonymus consacre un nouveau spectacle à la révolution musicale du XIVième siècle énoncée en grande partie par Philippe de Vitry et qu'on a baptisée Ars Nova. C'est également en 1995 que les musiciens d'Anonymus créent leur recueil de référence sous le thème de la Nativité. Ce "Tempus Festorum" se voit à son tour gravé sur DC en 1997.

Entre-temps, les musiciens ont pu élaborer une nouvelle tournée rappelant la valeur de l'improvisation, à une époque où la notation était réservée aux moines et aux savants. La mémoire orale était en effet le principal mode de transmission pour les musiciens du peuple et c'est ce que veut cerner Inventio, qui est en même temps un hommage aux trouveurs de musique des XIIe et XIIIe siècles. Le spectacle est présenté entre autres endroits aux Thermes de Cluny, maintenant le Musée National du Moyen Âge en France, en juillet 1998.

En l'an 2000, l'Ensemble Anonymus monte deux nouveaux spectacles: La Messe de Nostre Dame de Guillaume de Machaut, un des premiers ouvrages musicaux d'envergure à avoir franchi les siècles dans son entièreté, et un ambitieux projet reflétant les concepts médiévaux de relation à l'univers. Musica Mundi se veut le trait d'union entre les musiques dites des sphères (musica mundana), l'expression des sentiments (musica humana) et la beauté pure des timbres et des sons (musica instrumentalis). Suivent Le Mystère de l'Étoile en décembre 2001, Ecce Stella en 2003 et surtout de nouvelles présentations de Robin et Marion, leur spectacle de premier plan du nouveau siècle qui donne lieu au 6e album du groupe "Le Chant de Robin & Marion" en septembre 2004.

Le groupe est constitué de:

  • Claude Bernatchez: zarb, carillon, vièle à archet, tar, luth, percussions, chant (membre fondateur)
  • Mélanie Demers: flûtes, percussions, chant depuis 2002)
  • Philippe Gagné: chant (depuis 2002)
  • David Jacques: luth, chant
  • Michèle Motard: organetto, chant
  • Sylvain Neault: vièle (depuis 2003)

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Lucie Brosseau: vièle à archet, crécelle
  • Richard Duguay: chant
  • Robert Huard: chant (baryton), chifonie, sistres, tambourine
  • Pierre Langevin: tympanon, flûtes, organetto, cornemuses, psaltérion, chalumeau, guimbarde
  • Liette Remon: vièle, chant
  • Guy Ross: luth, oud, saz, harpe médiévale, chant

On peut visiter le site officiel de l'Ensemble Anonymus.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica