Angel
Forrest

 Angel Forrest

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Angel Forrest 
Aussi connue sous Angel  
Naissance N/D   
Carrière professionnelle Depuis 1989   

Passion et persévérance sont deux qualités qui, combinées ensemble, viennent parfois à porter fruit. L'exemple d'Angel est heureusement une confirmation de cet adage. Depuis la fin des années quatre-vingt, cette passionnée de musique a surtout chanté le blues, que ce soit en salles, dans les bars ou lors de divers festivals, ceci non seulement au Québec, mais ici et là sur la planète. En 1996 sa voix était gravée pour la première fois, sur un premier DC rempli de ses chansons préférées "Secondhand Blues". Ce disque, tout comme sa seconde contribution consacrée au répertoire de Janis Joplin, devait refaire surface deux décennies plus tard, sous forme de double coffret, à l'automne 2007, au même moment où la chanteuse propose son tout personnel choix d'airs de Noël "Wonderland".

Mais le pays des merveilles, pour Angel, ce n'est pas seulement celui de Santa! Des ses débuts professionnels, suite à la parution de "Second-hand Blues", une première tournée mondiale la menait au Mexique, au Japon et au Maroc, entre autres destinations.

S'intéressant particulièrement au répertoire de Janis, elle en fait le coeur de son prochain spectacle qui est à son tour l'objet d'un enregistrement en 1998: "Angel Sings Janis Live". Avec sa formation Angel and the Bad Boys, on la retrouve en première partie d'artistes aussi divers que Pat Travers, Smokin' Joe Kubek, April Wine et Burton Cummings.

On la retrouve également comme choriste sur l'album de Martin Deschamps "Comme je suis" qui paraît au début de l'an 2000. Elle fait de même lors de spectacles et d'apparitions à la télévision et Martin lui rend la pareille quelques mois plus tard lorsque Angel prépare son troisième album, contenant uniquement des chansons originales de son cru.

Lors de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2000, elle est du spectacle Les grandes dames du blues, présenté au Café Campus. En novembre de la même année, elle partage la scène avec Dan Bigras, Laurence Jalbert, Steve Hill, Bruno Pelletier, la Chicane et plusieurs autres lors de la dixième édition du Show du Refuge, tenue au Métropolis, à Montréal. Entre temps, elle participe au tournage du film Whole Nine Yards où elle chante en compagnie de Bruce Willis lors d'une scène de party.

Février 2001 marque une étape importante dans la carrière de cette artiste car on y constate la sortie d'un album complet de ses compositions, chantées en français où les fans découvrent un nouvel aspect peu connu de la chanteuse. Ses interprétations tout en douceur évoquent davantage, avec le léger accent d'Angel, les grands moments d'une Nanette Workman que les débordements de son idole Joplin. L'écoute des chansons de "Étrange ce qui dérange" permet surtout de connaître plus intimement celle qui sait autant « ... glisser sur un mot qui pourrait changer le monde » que vous balancer un blues-rock des plus torride

Tout en étant continuellement sur la route pour offrir son spectacle, Angel poursuit sa collaboration avec Martin Deschamps, Éric Lapointe et d'autres amis musiciens. Elle retourne au Maroc pour une nouvelle tournée en 2002. En 2004, revenue au pays, elle participe à un album dédié aux anciens combattants, tout en continuant de composer de nouvelles chansons dans sa langue maternelle, souvent en collaboration avec Denis Coulombe, un des piliers de son nouveau groupe. C'est finalement à l'automne 2005 que paraît "Here For You", appuyé d'une tournée de lancement dans huit villes du Québec. Les thèmes de prédilection de la chanteuse: la vie "Simple Life", "Mother Nature", la liberté "Free" et les relations humaines "Here For You", "Come To Me" y sont servis de façon harmonieuse, apaisante, sur des arrangements folk. La chanson "Come To Me" fait l'objet d'un vidéoclip réalisé par François Pilon.

Tout en menant sa carrière de façon bien personnelle, la chanteuse demeure ouverte à des collaborations fort colorées. Fin 2006, pour le party annuel de fin d'année du théâtre Impérial de Québec, lequel s'étend sur plusieurs semaines, en novembre et décembre, Angel se joint au groupe Madcaps pour une série de spectacles sous le thème Les années Woodstock 2006 où elle se révèle une Joe Cocker plus vraie que nature. L'année suivante, elle retrouve l'esprit des fêtes dans une toute autre direction: l'album "Wonderland - Christmas Songs By Angel Forrest", regroupe autant des pièces jazzées, à la frontière du lounge comme "Have Yourself A Merry Little Christmas" et "Baby It's Cold Outside" qu'une quasi country "God Rest Ye Merry Gentlemen" et une relecture très swing de "Sleighride" entre quelques interprétations rock, blues et même sunshine pop à la façon des années soixante (est-ce bien "Mommy Kissing Santa Claus" à la façon des Turtles?). Elle y insère aussi une perle sentimentale de son cru: "Back To You... (This Christmas)". Que nous réserve la suite? Des airs angéliques, possiblement!

On peut visiter le site officiel d'Angel Forrest.

Pour consulter les textes de chansons de cette artiste.

Link: cartier love bracelet| Giuseppe Zanotti Outlet|http://www.shoesonlinebuy.com| www.portside.cccheap prom dressescheap prom dressescheap wedding dressesprom girl dressescheap wedding dressescheap prom dresses