Jérôme
Minière

 Jérôme Minière

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Jérôme Minière 
Aussi connu sous --  
Naissance --   
Carrière professionnelle Depuis 1996   

Ce créateur hyperactif n'hésite pas à collaborer avec d'autres artistes mais irait-il jusqu'à accepter les compromis de certains faiseurs d'image pour devenir lui-même une superstar? Certainement pas, mais le sens de l'humour de Jérôme Minière lui a inspiré des capsules humoristiques fort réussies explorant l'autodérision lors de la sortie de "Le vrai le faux", à l'automne 2010.

Il faut dire que, dès le départ, le parcours de notre "Petit cosmonaute" fut des plus atypique. Le jeune auteur-compositeur réussissait à se créer un univers dans lequel viendront s'inscrire tout naturellement ses prochains travaux. Amoureux des sons autant que les mots, l'artiste autodidacte manie les divers instruments, la programmation et les textes en un équilibre des plus réussi.

L'année précédente, il s'était taillé une niche bien spéciale avec "Jérôme Minière présente Herri Kopter", sous des dehors qui parodient avec finesse les dédales de la société industrielle, incluant l'industrie musicale. Il aura recours à cet alter ego à quelques reprises, pour le plus grand plaisir de ses fans.

Mais qui est donc Jérôme Minière? Déjà en 1996, sur "Monde pour n'importe qui" réalisé en France et en Belgique et qu'il apportait avec lui à son arrivée au Québec, on sentait un goût de l'exploration qu'on imagine plus souvent dans un laboratoire que devant public, chose qu'il va se permettre de plus en plus fréquemment, cependant. Une fois installé à Montréal, il propose un second enregistrement en 1998 et participe à quelques autres projets dont la bande sonore du film Du pic au coeur qui parait au début 2001.

Entre temps, Jérôme se joint à la maison de disques La Tribu qui produit "Jérôme Minière présente Herri Kopter" en mai de la même année et l'encourage à continuer de créer du côté de la chanson. C'est ce qui se concrétise exactement un an plus tard, avec l'aide d'une équipe très complice, dont le chanteur Urbain Desbois qui participe à "Petit cosmonaute" en tant que guitariste. Quelques semaines plus tard, Jérôme Minière présente son spectacle basé sur le nouvel album, dans le cadre du Festival d'été de Québec et des FrancoFolies de Montréal. Un vidéoclip est confectionné autour de la chanson "Les yeux tout autour de la tête" et précède la tournée qu'il amorce à l'automne 2002.

Mais le cerveau en ébullition du jeune créateur n'en continue pas moins de s'activer et à peine un an plus tard il propose ce qui s'avère son projet à la fois le plus inventif et le plus concret à cette date "Jérôme Minière chez Herri Kopter". L'air de ne pas y toucher, il démontre froidement (que ne puisse-t-il aussi la démonter!) la problématique cruciale des sociétés dites développées, soit la subordination extrême de toute activité à la logique implacable du commerce. Sans hausser le ton, avec une technique calquée sur les règles les plus élémentaires de la mise en marché, Herri Kopter (ou plutôt Jérôme Minière) propose une gamme complète de services gratuits et imaginaires.

Certains peuvent être choqués par son discours, après une lecture au premier degré. D'autres devraient l'être davantage s'ils en venaient à saisir le second niveau de langage. Mais personne ne peut nier l'acuité de ses observations. Cette façon de souligner une chose et son contraire donne en effet lieu à des titres aussi inattendus que fondés: "Complainte d'un produit de l'imagination", "Un magasin qui n'existe pas" où il peut compter sur la complicité de Lhasa, "Mes amis sont les meilleurs produits de leur catégorie" et "Writer For Sale" tout particulièrement. En fait l'album est une charge contre le capitalisme sauvage, mais une charge menée en toute subtilité, à preuve: le succès du titre "If You Don't Buy You Die" également paru en single (5 remixages différents), sous le titre "Si t'achètes pas, tu crèves" que s'approprie un public complice.

Le spectacle de Jérôme, présenté en formule résidence au Grand Théâtre de Québec à l'occasion du Festival d'été 2005, se voit décerner le Prix Miroir de la chanson d'expression française. Le spectacle fait l'objet du double album "Jérôme Minière au Grand Théâtre", où le disque audio est complété d'un DVD incluant l'intégrale du spectacle du 10 juillet 2005, un court métrage réalisé à Bruxelles, un micro-document Kopter et une série de vidéoclips. Mine de rien, l'artiste en vient à s'imposer comme un des "Meilleurs produits dans sa catégorie"!

Les autres créateurs ne s'y trompent pas, qui se font de plus en plus nombreux à avoir recours à sa collaboration. Jérôme participe au collectif "Jaune 2005" tandis que Michel Faubert en fait le complice majeur de son projet "La fin du monde" et que Pierre Lapointe l'implique sur certaines pistes de "La forêt des mal-aimés".

La parution de "Coeurs", en 2007, est suivie de la tournée Coeurs légers qui s'étale sur 2 ans. Tout en concoctant son prochain concept, il est de l'équipe du livre-disque Wapiti! C'est finalement au cours de l'été 2010 que s'amorce la patiente mise en place de son nouveau projet. Utilisant les ressources du web2 il alimente les divers réseaux d'une série de capsules hebdomadaires, allant d'un pastiche de jeu télévisé aux délibérations de conseillers en marketing d'une firme occulte dénommée La Frime où sont évoqués les noms d'artistes internationaux comme Sting ou Lady Gaga, le tout menant à la parution de l'album "Le vrai le faux" début octobre. Décidément, le Ministère de l'Imaginaire a bel et bien fonctionné!

On peut visiter les sites officiels de Jérôme Minière et de Herri Kopter.

Link: cartier love bracelet| Giuseppe Zanotti Outlet|http://www.shoesonlinebuy.com| www.portside.cccheap prom dressescheap prom dressescheap wedding dressesprom girl dressescheap wedding dressescheap prom dresses