Actualités

Le violon dansant de Joshua Bell au Club musical

Une collaboration de Sophie Roy

Joshua Bell

Joshua Bell

8 mai 2015 (QIM) – Pour clore sa saison 2014-2015, le Club musical de Québec présentait, fin mars, le violoniste américain Joshua Bell. Quelle révélation! L'artiste qui fut l'interprète de la musique originale de John Corrigliano dans le film Le Violon Rouge du réalisateur François Girard, est aujourd'hui à la tête du célèbre orchestre londonien, l'Academy of Saint-Martin-in-the Field. Sa qualité principale: la souplesse. Une souplesse de jeu et une souplesse du corps qui fait que la musique ne passe pas uniquement à travers son instrument mais aussi à travers tout son être.

Le musicien de 42 ans, accompagné du pianiste Sam Haywood, nous révèle graduellement son talent à travers un répertoire minutieusement choisi. En première partie, avec la "Sonate no 4 en la mineur" de Beethoven, une pièce plutôt académique, il démontre sa capacité à contrôler les nuances grâce à un coup d'archet franc et précis. Il passe sans effort d'un motif rapide et fort à un autre plus lent et doux. Dans la "Sonate no 1 en fa majeur" de Grieg, il met en valeur la mélodie et le lyrisme de cette pièce plus romantique. L'adagio est particulièrement prenant, et le dialogue violon piano est réussi. Il nous fait sourire avec les accords en pizzicati et nous berce dans un passage en double-cordes tout en douceur.

Joshua Bell réserve toute son impulsion et son intensité pour la deuxième partie et le rappel. Dans la "Sonate no 1 en sol majeur" de Brahms, son jeu en double-cordes est captivant. Son corps bouge et vibre en sympathie avec les notes. Dans son propre arrangement du "Nocturne" de Chopin pour violon, il transporte le public dans un moment de paix indicible. Par ailleurs, il nous enflamme littéralement dans la "Rhapsodie de Bartók" et dans les "Danses hongroises" de Brahms qui soulèvent l'auditoire.

Bell a une élégance naturelle, une prestance qui rappelle le flegme britannique tout en n'ayant rien de rigide. Les yeux fermés, il laisse la musique l'habiter et transcender son instrument. Sa musicalité et sa gestuelle souple font ressortir deux qualités propres au violon: celle de pouvoir bercer et apaiser l'âme et celle de faire danser et oublier nos tracas. Bell a saisi les vertus de son instrument et il nous les transmet généreusement.

125 ans de passion pour le Club musical

Le Club Musical nous promet encore d'autres moments musicaux de grande qualité lors de sa prochaine saison. La toute première société de concert au Canada connue d'abord sous le nom de Ladies Morning Musical Club soufflera en 2016 ses 125 bougies. Depuis 1871, elle a invité plus de mille artistes et ensembles de réputation mondiale à se produire à Québec. Fidèles à la tradition, les plus grands artistes de la scène lyrique et musicale internationale seront au rendez-vous en 2015-2016. La violoniste russe Alina Ibragimova, l'altiste français Antoine Tamestit, le pianiste britannique Stephen Hough et la pianiste portugaise Maria Joao Pires sont parmi les visiteurs de marque. La saison s'ouvrira en chant avec le baryton-basse Luca Pisaroni, et se fermera avec les voix d'Andreas Scholl et d'Anne-Sofie von Otter accompagnés par le Philharmonia Baroque Orchestra.

Une deuxième série est offerte aux mélomanes qui souhaitent faire un retour dans le temps et se retrouver au coeur de lieux de concert utilisés par le Club musical au cours de son histoire. Il sera donc possible d'aller entendre des artistes d'ici jouer au Morrin Centre, à la Maison de la littérature, anciennement l'Institut canadien, et même dans la salle de bal du Château Frontenac! Je salue cette belle idée de l'organisation qui, pour souligner ses 125 ans, nous permettra de renouer avec des joyaux du patrimoine culturel de la capitale.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica